Régler et accorder un djembé : reglage et accordage d’un djembe

Accueil > Guide djembé > Le djembé

RÉGLER ET ACCORDER UN DJEMBÉ

Trois sons essentiels du djembé sont à retenir :

  • la basse, qui s’obtient en frappant de la main le centre de la peau,
  • la tonique et le claqué qui s’obtiennent en frappant de la main le bord du djembé sans que la paume ne touche la peau. L’inclinaison de la main et des doigts permettra de distinguer la tonique du claqué.

La note de base d’un djembé, elle, varie en fonction de la forme du fût, du type de peau monté et de sa tension.

La forme du fût

Il est très fréquent qu’un soliste apprécie que son djembé ait la note la plus haute du groupe qui l’accompagne. A tension de peau égale, la note d’un djembé variera en fonction de la forme du fût.

Plus le diamètre de la caisse est important, plus la note sera basse et ronde. A l’inverse, moins le diamètre est important, plus la note sera aigüe, et sèche. C’est la raison pour laquelle les djembés qui ont un petit diamètre sont souvent appelés djembés solos et les plus gros, djembés d’accompagnement.

Dans la pratique, il est courant de constater que le soliste joue sur le plus gros djembé de la troupe. La raison en est simple, plus la caisse est grosse, plus le djembé est puissant. Il est possible d’obtenir un son relativement aigü sur un djembé à gros diamètre mais il faut que la peau soit excessivement tendue, ce qui accentue les risques de casse.

Le type de peau monté

Il s’agit très généralement d’une peau de chèvre d’élevage.

Plus la peau est fine, plus on obtiendra un son vibrant, plus harmonieux. Par contre, elle sera moins solide. Plus la peau est épaisse, plus le son sera sec, moins vibrant.

Le djembé peut aussi être monté avec une peau d’antilope, gazelle, ou autres animaux sauvages pourtant protégés. La légende populaire prête à ces peaux de multiples qualités de son et de solidités. Les ayant pour ma part pratiquées, je conseillerais aux batteurs de ne pas chercher à obtenir ce type de peaux. S’il est vrai qu’une peau sauvage est plus solide qu’une peau d’élevage, j’ai pu constater qu’elles étaient très souvent pleines de trous (dégâts occasionnés par les plombs du fusil). De plus, à l’usage, ces peaux très denses font horriblement mal aux mains. Pour finir, le son est loin d’être exceptionnel, il est comparable a celui obtenu avec une peau de boeuf (fine) ou une peau de chèvre épaisse.

La tension

Plus la peau du djembé sera tendue, plus la note sera haute. Pour les débutants faisant l’acquisition de cet instrument, il est conseillé de demander au vendeur qu’il vous montre la méthode de tension.