Le montage du Djembé - Choix et préparation peau

Accueil > Guide djembé > Le djembé

3/ LE CHOIX DE LA PEAU ET SA PRÉPARATION

Avant toute chose, précisons que la tension extrême imposée à la peau ne garantit jamais à 100% sa résistance, et ce malgré une grande vigilance.

Le choix d’une peau de qualité supérieure reste néanmoins prépondérant. Sur la zone de montage, trous, cicatrices récentes, entailles, taches blanchâtres : passez votre chemin.
A l’inverse, une peau où apparaissent de petites verrues peut être utilisée. En dépit des apparences, la fine membrane transparente qui en résulte est très résistante ! Par sécurité, nous conseillons néanmoins de recouvrir l’orifice de colle « glue ».

Traditionnellement, le djembefola joue sur une peau de chèvre rasée. Si vous souhaitez modifier vos sensations de jeu, l’esthétique, et les sonorités de l’instrument, il est possible d’utiliser une peau bovine très fine et rasée.

Votre choix quant à l’épaisseur de la peau n’est pas arrêté ? Voici nos conseils !

Trempage

Faire tremper la peau neuve dans l’eau froide, ou tiède, jusqu’à ce qu’elle soit bien souple (et qu’elle épouse ainsi au mieux les courbes du djembé avant de sécher) : la durée de trempage dépend donc de l’épaisseur et de la qualité de la peau choisie.
Pour une peau de chèvre, comptez entre 5 et 8 heures, en prenant soin de ne jamais la laisser :

- plus de 24h : en plus de dégager une odeur nauséabonde, la peau serait fragilisée.

- moins de 3 heures : la peau manquera de souplesse, et les contorsions qui lui seront imposées pourraient casser les fibres trop peu mouillées.

Rasage

Quelle que soit la méthode, soyez prudent, n’appuyez jamais trop fort.

  • Au rasoir, sur peau humide

Utiliser une lame de rasoir à double tranchant que vous courberez entre vos doigts en vous servant du pouce pour faire une pression sur le centre de la lame.
Ensuite, raser prudemment votre peau dans le sens du poil en prenant soin de ne jamais raser une partie de la peau reposant sur une surface dure - telle que l’arête du djembé - pour limiter les risques de la percer.

- Méthode A : Coincer la peau entre le cercle et le fût pour la tendre à l’aide du cercle intérieur, sans jamais raser la partie touchant le bois mais uniquement la partie en suspension au centre de la cuve. Ensuite, enlevez le cercle pour déplacer la peau et replacer le cercle avant de recommencer l’opération jusqu’à avoir rasé le maximum de surface.

- Méthode B : Poser les pieds sur une extrémité de la peau que vous aurez étendue par terre, puis après avoir soulevé l’autre extrémité d’une main, raser grâce à l’autre main la surface décollée du sol, toujours avec prudence et dans le sens du poil.

  • Variable : au couteau à pointe recourbée, sur peau sèche et tendue

Utiliser la courbe de la pointe de l’outil que vous tiendrez perpendiculaire à la surface en formant un angle de 90° avec la surface à raser.
Gratter ensuite la peau dans le sens du poil ou d’un geste là aussi perpendiculaire ou latéral à sa pousse.
Comme pour le nettoyage avec la lame de rasoir attention en passant sur les surfaces dures, soyez souples et prudents, affinez votre geste pour ne pas percer irrémédiablement votre peau.

Passer à l’étape suivante